La surprenante histoire de Mercedes-Benz.
La surprenante histoire de Mercedes-Benz.

La surprenante histoire de Mercedes-Benz.

8 juillet 2021
0 Commentaires

Gottlieb Daimler n’aurait pas pu choisir de meilleurs mots lorsqu’il a inventé la célèbre devise de Mercedes-Benz « Das Beste oder Nichts ». Signifiant « le meilleur ou rien », la marque de renommée mondiale s’est montrée à la hauteur de cet énoncé de mission au fil des décennies, en proposant constamment des innovations révolutionnaires et un design automobile de qualité supérieure.

 

Basée à Stuttgart, en Allemagne, Daimler AG est l’entreprise automobile allemande à l’origine de la marque Mercedes-Benz, qui connaît aujourd’hui un grand succès. L’une des marques de luxe les plus prestigieuses au monde, Mercedes-Benz est l’une des cinq unités commerciales exploitées par le groupe Daimler, qui comprend Mercedes-Benz Cars, Mercedes-Benz Vans, Daimler Trucks, Daimler Buses et Daimler Financial Services. Daimler AG est l’un des plus grands constructeurs de véhicules utilitaires, avec une histoire d’excellence dans sa production de véhicules privés et commerciaux.

 

La marque Mercedes-Benz a été fondée par les pionniers de l’automobile Carl Benz et Gottlieb Daimler en 1926 sous le nom de Daimler-Benz. Benz a construit la première automobile à essence, tandis que Daimler a breveté la première moto et a ensuite construit sa propre automobile, toutes deux conçues avec l’aide de Wilhelm Maybach, qui a également réalisé un certain nombre d’avancées technologiques dans le domaine de l’automobile. La marque Mercedes-Benz a perpétué l’héritage de ses fondateurs pionniers au cours de sa longue histoire, en étant toujours à la pointe de l’innovation en matière de performances, de style et de sécurité.

 

Bien qu’aujourd’hui Mercedes-Benz possède des bureaux dans près d’une centaine de villes à travers le monde, elle a connu des débuts modestes, comme tant d’autres entreprises prospères qui ont résisté à l’épreuve du temps, avec rien de plus qu’une vision audacieuse. Cette vision consistait à construire la première voiture à essence au monde.

 

Mercedes-Benz : une chronologie.

 

1834 : Gottlieb Daimler est né le 17 mars à Schorndorf, en Allemagne. Il suit une formation d’armurier et fréquente l’école polytechnique de Stuttgart. Il travaille comme dessinateur avant d’entrer dans le monde de la fabrication de moteurs à gaz.

Daimler
 

1844 : Carl Benz est né le 25 novembre à Karlsruhe, en Allemagne. Bien que son père décède à peine deux ans plus tard, sa mère a pu l’envoyer au lycée puis à l’école de mécanique pour devenir ingénieur.

Benz
 

1846 : Wilhelm Maybach est né le 9 février 1846 à Heilbronn. Orphelin à dix ans, il est adopté à la Reutlinger Bruderhaus. C’est là qu’il rencontre Gottlieb Daimler en 1864.

maybach
 

1871 : Benz fonde sa première entreprise avec August Ritter à Mannheim, en Allemagne, mais le partenariat ne fonctionne pas et Carl est obligé de racheter Ritter. Il poursuit le développement d’un moteur à deux temps alimenté au gaz, qui fonctionne avec succès pour la première fois en 1879. En 1882, Benz crée une nouvelle société par actions, la « Gasmotorenfabrik Mannheim » (usine de moteurs à gaz de Mannheim). Cependant, les actionnaires étant plus intéressés par les moteurs à gaz stationnaires, il quitte la société l’année suivante.

 

1872 : Daimler devient directeur technique de la Deutz Gasmotorenfabrik, et est suivi dans l’entreprise par Wilhelm Maybach. Il travaille chez Deutz pendant quatre ans avant de quitter l’entreprise pour créer un atelier et se consacrer à la conception de moteurs à quatre temps. Wilhelm l’accompagne.

 

1884 : Daimler et Maybach conçoivent un moteur à combustion interne, un moteur compact et léger conçu pour alimenter une automobile.

 

1883 : Benz crée la société Benz & Cie. Rheinische Gasmotoren-Fabrik Mannheim » (Benz & Cie. Usine de moteurs à gaz de Mannheim) avec de nouveaux partenaires, Friedrich Wilhelm Esslinger et Max Rose. Benz conçoit ensuite la première automobile à essence.

 

1885 : Daimler et Maybach développent la Daimler Reitwagen (Riding Car), inspirée de la bicyclette. Il s’agit de la première moto au monde équipée d’un moteur à combustion interne monocylindre. Elle est également brevetée cette même année.

Reitwagen
 

1886 : La Benz Motorwagen est officiellement brevetée et présentée au monde. Propulsée par un moteur à combustion interne, elle est considérée comme la première automobile au monde.

Motorwagen
 

1889 : Daimler et Maybach construisent leur première automobile.

 

1890 : Ayant besoin de financement, Daimler fonde la « Daimler-Motoren-Gesellschaft » (DMG) avec ses partenaires commerciaux Max Duttenhofer et Wilhelm Lorenz. L’entreprise vend sa première automobile en 1892. Bien que Maybach et plus tard Daimler quittent DMG en raison de divergences avec les actionnaires, tous deux reviennent finalement dans l’entreprise. Pendant son absence de DMG, Maybach conçoit des concepts importants, notamment le moteur Phoenix et la transmission par courroie. Réintégré à DMG, Maybach devient directeur technique et Daimler siège au conseil technique, avant de devenir l’inspecteur général du conseil de surveillance.

DMG
 

1894 : Benz présente le Vélocipède, qui devient la première automobile produite à grande échelle. Connue sous le nom de Velo, c’est la percée qui a permis à Benz & Cie de devenir le deuxième plus grand fabricant de moteurs en Allemagne.

Velocipede Benz
 

1896 : La société Daimler-Motoren-Gesellschaft construit le premier camion au monde pour le British Motor Syndicate, Ltd. équipé d’un moteur Phoenix à deux cylindres d’une puissance de 4 chevaux et d’une capacité de chargement de 1,65 tonne. L’entreprise continuera à construire des camions pour le marché allemand avant la Première Guerre mondiale.

 

1900 : Gottlieb Daimler meurt d’une maladie cardiaque le 6 mars 1900.

 

1901 : La première Mercedes est commercialisée par DMG. La conception de ce véhicule pionnier de 35 ch est attribuée à Wilhelm Maybach et Emil Jellinek. C’est également le premier véhicule équipé du radiateur en nid d’abeille.

1st mercedes
 

1906 : Carl Benz crée la nouvelle société Carl Benz Söhne (Carl Benz & Sons) afin de se concentrer uniquement sur la production automobile.

 

1907 : Wilhelm Maybach démissionne de DMG et crée sa propre entreprise de construction automobile avec ses fils, Maybach Motorenbau.

 

1909 : Le conseil d’administration de DMG enregistre deux logos comme marques de commerce de la marque Mercedes : un logo en forme d’étoile à trois branches et un logo en forme d’étoile à quatre branches.

 

1912 : Carl démissionne de son poste de directeur général de Benz & Sons, laissant la direction de l’entreprise à ses fils.

 

1926 : Les constructeurs automobiles concurrents créent une coentreprise en 1924 afin de survivre à la situation économique extrêmement difficile qui a suivi la Première Guerre mondiale. DMG et Benz & Cie commencent à commercialiser la nouvelle marque Mercedes-Benz et, en 1926, une fusion complète est réalisée pour former Daimler-Benz AG. Carl Benz entre également au conseil de surveillance de Daimler AG. La société dévoile sa première voiture de tourisme Mercedes-Benz portant le logo de l’étoile à trois branches au salon de l’automobile de Berlin en 1926. La fusion est un grand succès avec 7 000 voitures produites l’année suivante.

 

1929 : Carl Benz meurt à Ladenburg, en Allemagne, le 4 avril. Wilhelm Maybach meurt le 29 décembre à Cannstatt, en Allemagne.

 

1931 : La Mercedes-Benz W15, également connue sous le nom de Typ 170, est présentée au Salon de l’automobile de Paris et reçoit un accueil très favorable. Elle est dotée du premier système de suspension à quatre roues indépendantes et d’une nouvelle technologie de freinage hydraulique. La W15 a été vendue en berline, cabriolet, roadster sportif et véhicule militaire de 1931 à 1936, et Mercedes-Benz devient l’un des principaux constructeurs automobiles.

Mercedes Benz W15

 

1936 : Mercedes-Benz lance le modèle W136 et la première voiture de tourisme diesel. Les années suivantes, le roadster W135 et la limousine W138 sont lancés avant que la production ne soit arrêtée par la Seconde Guerre mondiale. La sécurité des passagers devient également une priorité pour le constructeur automobile avec des recherches et des essais sur les planchers rigides, les protections contre les chocs latéraux et les colonnes de direction rabattables.
Avant et pendant la guerre, Daimler-Benz est coopté par le régime nazi pour construire des moteurs et des véhicules militaires. Incapable de répondre aux demandes de production, l’entreprise a employé des femmes et, plus tard, du travail forcé, parmi lesquels des prisonniers de guerre et des détenus des camps de concentration par dizaines de milliers.
Après la guerre, de nombreux actifs de l’entreprise ont été confisqués pour être utilisés dans le paiement des réparations de guerre, réduisant l’entreprise à ses quatre usines d’origine dans le sud de l’Allemagne. Le conseil d’administration de l’entreprise a changé de manière spectaculaire grâce à la « dénazification » et, après avoir reçu l’approbation de la production par les autorités d’occupation américaines, l’entreprise a lentement reconstruit ses opérations.

 

1949 : Après des efforts considérables, le bilan de l’entreprise est positif et Daimler-Benz AG est sur le point de retrouver sa place de leader parmi les constructeurs automobiles. Mercedes-Benz obtient un brevet pour la serrure de porte à goupille conique.  

 

1951 : Les recherches de Bela Barenyi aboutissent au lancement de la production de la zone de déformation, bien qu’elle ne soit brevetée que huit ans plus tard. Mercedes-Benz met l’accent sur la sécurité, en effectuant des crash tests sur chaque nouveau modèle. Les performances et le style ne sont pas négligés non plus, ce qui se traduit par d’énormes ventes de modèles comme les 190 et 300 SL, cette dernière étant la première voiture de série à utiliser la technologie de l’injection de carburant.

Mercedes Benz 300 SL

 

1952 : L’importation de voitures Mercedes-Benz aux États-Unis commence, et le succès de la 300SL Gullwing sur le marché américain est un facteur important du succès de la société au cours des années 50. Mercedes-Benz revient également sur la scène du sport automobile, remportant des courses prestigieuses comme la Carrera Panamericana et Le Mans. La marque va devenir une force dominante sur la scène du sport automobile. L’entreprise commence également à étendre son réseau de vente dans le monde entier et établit des usines de production à l’étranger.

 

1960’s : La W110 est présentée en version berline et break, et la première SL à transmission automatique est présentée en 1963. Une division haute performance distincte, Mercedes-AMG, est créée en 1967. Mercedes-AMG présente la célèbre 300SEL 6.3 V8 Saloon « Red Sow ».

 

1970’s : Le succès de Mercedes-Benz se poursuit dans les années 1970 avec la production des populaires séries SL et SLC 107, suivies par les séries Classe G et Classe S. De plus en plus de dispositifs de sécurité sont introduits, y compris le système d’échappement. De nouveaux dispositifs de sécurité sont introduits, notamment l’important système de freinage antiblocage (ABS) en 1978.

 

1980 et au-delà : Les développements technologiques révolutionnaires se poursuivent avec la suspension arrière multibras à 5 bras sur la Classe 190 en 1982 et la transmission intégrale 4MATIC sur la Classe E AWD. Au début des années 90, Mercedes-Benz devient l’une des premières marques automobiles à éliminer les produits chimiques CFC nocifs des systèmes de climatisation de ses véhicules. Au cours des décennies suivantes, elle introduit des technologies telles que le Controller Area Network (1992), qui offre un contrôle plus précis, le programme de stabilité électronique ESP (1995), qui est désormais obligatoire sur toutes les voitures, et la SmartKey (1997), qui offre commodité et protection contre le vol. Parmi les autres développements, citons le système de sécurité PRE-SAFE (2002) et le système de surveillance du conducteur ATTENTION ASSIST en 2010.

 

Daimler-Benz a également connu plusieurs changements commerciaux au cours des décennies, comme la fusion avec Chrysler Corporation en 1998, qui a vu l’entreprise changer de nom pour devenir DaimlerChrysler AG et renforcer sa position mondiale. La fusion a toutefois pris fin à peine neuf ans plus tard, lorsque l’entreprise a vendu la majorité de ses parts dans le groupe Chrysler et a fini par rompre ses liens de coopération avec Hyundai Motor Company et Mitsubishi Motors. C’est en 2007 que l’entreprise a été rebaptisée simplement Daimler AG.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021. Tous droits réservés.