Le bouleversement de l'industrie automobile marocaine par la Covid.
Le bouleversement de l'industrie automobile marocaine par la Covid.

Le bouleversement de l'industrie automobile marocaine par la Covid.

6 août 2021
0 Commentaires

Au cours des derniers mois, l’industrie automobile a fait preuve d’une formidable résilience. Alors que la pandémie perturbe le cours normal des affaires et plonge les perspectives économiques dans l’incertitude, l’industrie automobile est en première ligne. Certaines des régions les plus touchées sont de grands centres de production. Ces derniers abritent des maillons clés de la chaîne d’approvisionnement mondiale du secteur.

Les plans d’urgence habituels permettent d’assurer l’efficacité opérationnelle après des événements tels que les catastrophes naturelles, les cyberincidents et les pannes de courant, entre autres. Ils ne prennent généralement pas en compte les quarantaines généralisées, les fermetures prolongées d’écoles et les restrictions de voyage qui sont instituées dans les pays du monde entier pour aider à endiguer la propagation du virus.

Avec les arrêts de production qui prennent effet, les entreprises automobiles doivent rester concentrées et agiles pour mieux gérer cette crise.

Après avoir connu les profondeurs de l’économie en 2020, elle a rebondi pour afficher une croissance annuelle des ventes de véhicules neufs au cours des derniers mois en Chine, en Europe et aux États-Unis.

Toutefois, malgré les rapports encourageants sur les progrès réalisés jusqu’à présent, il est à prévoir que les ventes en Europe et aux États-Unis ne retrouveront pas les niveaux antérieurs à la COVID avant 2023 au plus tôt. Pendant ce temps, le rebond de la Chine continue de s’accélérer. Le pays détient le potentiel d’approcher les 30 millions de nouveaux véhicules vendus d’ici 2025.

Le contexte de l’industrie automobile au Maroc.

Le secteur automobile marocain a également souffert des répercussions de la pandémie. Néanmoins, plusieurs facteurs laissent entrevoir une lueur d’espoir. Le marché automobile au Maroc peut donc se hisser au niveau de ses semblables étrangers.

Le marché automobile marocain a été évalué à 8 milliards USD en 2020, et il devrait atteindre une valeur de 22 milliards USD d’ici 2026 tout en enregistrant un TCAC (taux de croissance annuel composé) de plus de 15% au cours de la période de prévision.

En raison de la propagation de la pandémie, le marché automobile marocain a connu une baisse de croissance. Cette dernière est due à la diminution du nombre de visiteurs dans les salles d’exposition.

Plusieurs constructeurs automobiles se trouvèrent contraints d’arrêter temporairement leur production. Cela revient principalement la fermeture des frontières du pays imposée par le gouvernement, ce qui freina la croissance du marché. Ce qui causa la perturbation de la chaine d’approvisionnement.

L’investissement croissant des principaux constructeurs automobiles en Afrique et les incitations offertes par le gouvernement sont les principaux moteurs du marché automobile au Maroc.

Le gouvernement marocain a contribué aussi aux investissements étrangers. Les exportations du secteur automobile sont passées de 14,7 milliards de dirhams à près de 65,1 milliards de dirhams à la fin de 2018, ce qui représente une augmentation de 14,5% par an.

En outre, la signature de nombreux accords de libre-échange dans le secteur automobile avec l’Union européenne et les États-Unis a facilité l’intégration du Maroc dans l’économie mondiale.

Le Maroc a signé un accord avec plus de 25 projets de l’industrie automobile d’une valeur de 1,5 milliard USD car il cherche à se positionner comme un centre international de production automobile. Ces accords commerciaux ont contribué de manière positive à l’émergence d’activités d’exportation d’automobiles dans le pays.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021. Tous droits réservés.